English version
Consultez et transmettez les observations d'oiseaux à La Réunion
Accueil   /   Espèces en danger
Tuit tuit
Le Papangue
Le Pétrel de Barau, endémique de l'île, fait partie des espèces en danger
Le Pétrel noir de Bourbon est un des oiseaux marins les plus rares au monde
 
 
Espèces en danger
 
5 espèces menacées à différents degrés
Les statuts de conservation établis au niveau international montrent que 2 espèces sont en Danger Critique d'Extinction : l'Echenilleur de La Réunion, Coracina newtoni et le Pétrel noir de Bourbon, Pseudobulweria aterrima.
3 espèces sont en Danger d'Extinction, le Busard de Maillard, Circus maillardi, et le Pétrel de Barau, Pterodroma baraui. La population de la Perruche des Mascareignes, Psittacula echo, quant à elle, a disparu de l'île de La Réunion depuis le XVIIème siècle, mais survit sur l'île Maurice.
 
Des plans d'action pour lutter contre la disparition
La SEOR met en place, pour chacune de ces espèces menacées, des programmes de conservation qui ont pour objectif, non seulement un suivi scientifique, mais aussi des actions directes sur les causes identifiées qui sont à l'origine du déclin de la population.
 
Protéger des espaces pour protéger des espèces
Au niveau de la protection des espaces, l'île a été très en retard sur la désignation d'espaces à protéger : la première Réserve Naturelle date de 1981, Réserve Naturelle de Mare Longue, 68 ha seulement, qui protège une forêt humide de basse altitude et n'héberge pas les espèces citées ci-dessus.
 
Création de Réserves pour protéger les zones les plus sensibles
En 1999, la Réserve Naturelle de la Roche Ecrite, 3635 ha, a été mise en place pour couvrir l'essentiel (plus de 90%) de la population relictuelle de l'Echenilleur de La Réunion (moins de 26 couples en 2006).
Depuis, la Réserve Marine des lagons de La Réunion et la Réserve Naturelle de l'Etang de Saint-Paul (plus de 400 ha) ont été créées en 2007 et 2008, mais ne concernent que ponctuellement les espèces menacées au niveau international.
 
2007 : Création du Parc National de La Réunion
En mars 2007, a été créé le Parc National de La Réunion, qui s'étend sur 30% de la surface totale de l'île et sur une majorité des habitats primaires réunionnais. Le Parc National contient 100% de la population d'Echenilleur, 100% des colonies de reproduction des Pétrel de Barau (qui survolent quotidiennement des zones non protégées pour regagner l'océan), peut-être les sites de nidification Pétrel de noir de Bourbon (sites inconnus actuellement), et environ 40% de la population nicheuse du Busard de Maillard.