English version
Consultez et transmettez les observations d'oiseaux à La Réunion
Accueil   /   Fiches oiseaux   /   Pétrel de Barau
Toutes les espèces
Endémiques
Indigènes
Introduites
Migratrices
Occasionnelles
Disparues
 
Pétrel de Barau
Taille-Vent Pterodroma baraui
IDENTIFICATION
Sexes semblables. Oiseau marin de taille moyenne. Dessus gris bleuté, dessous blanc. Front blanc, bec noir et court, œil brun et pattes bicolores. Le contraste entre le dos clair et les ailes est beaucoup plus marqué chez les jeunes que chez les adultes, parfois les jeunes à l’envol conservent encore du duvet. En vol : Le dessous des ailes déployées laissent apparaître une bande noire du coude au poignet s’étalant ensuite sur les rémiges. Son vol, spectaculaire, est fait de planés très près de la surface de l’eau suivis de soudaines remontées perpendiculaires aux vagues (plus marquées par vent fort). Généralement, les adultes regagnent les colonies en fin de journée en prenant de l’altitude au-dessus de l’océan puis se dirigent d’un vol direct vers l’intérieur de l’île. Chant : Silencieux en mer. Cris caractéristiques « oaou» suivi de «kekekeke» sur les colonies de reproduction.
HABITAT
Sites de nidification entre 2200 et 2800 mètres d’altitude dans les brandes. Zones alimentaires en Haute mer.
COMPORTEMENT
Entre septembre et avril, ils peuvent être aperçus en fin d’après midi le long des côtes sud et ouest (surtout) de La Réunion avant de regagner leurs sites de nidification sur les contreforts du Piton des Neiges et du Grand Bénare.
REPRODUCTION
.Le couple creuse un terrier de 60 cm à 2 mètres de long. La femelle ne pond qu’un seul œuf par an, en novembre. Il n’y a pas de ponte de remplacement. L’incubation dure à peu près un mois et l’élevage du poussin un peu plus de trois mois. Les jeunes s’envolent au mois d’avril, jusqu'à la mi-mai.
REGIME ALIMENTAIRE
Les procellaridés se nourrissent de petits poissons, de petits crustacés et de jeunes calamars.
STATUT
Cette espèce est endémique de La Réunion et elle est protégée par arrêté ministériel depuis 1989. Les principales menaces pour le Pétrel de Barau sont les lumières urbaines qui attirent les jeunes à l’envol et les conduisent à s’échouer, les prédateurs terrestres introduits : chats, rats et chiens, le braconnage.
Ordre : Procellariiformes
Famille : Procellariidés
BIOMÉTRIE
Taille : 38 cm
Poids : 300 - 500 g
Envergure : 98 cm
Statut de conservation UICN
EX
EW
CR
EN
VU
NT
LC
 
NE
Distribution : endémique de La Réunion