English version
Consultez et transmettez les observations d'oiseaux à La Réunion
Accueil   /   Fiches oiseaux   /   Courlis cendré
Toutes les espèces
Endémiques
Indigènes
Introduites
Migratrices
Occasionnelles
Disparues
 
Courlis cendré
Courlis Numenius arquata ssp. orientalis
IDENTIFICATION
Bien plus grand que son cousin le Courlis corlieu. Il s’en distingue par son bec plus long et plus régulièrement recourbé ainsi que par la coloration différente de la calotte qui ne présente pas de raie sommitale claire entourée par deux barres latérales sombres typiques du corlieu. Son cri habituel est un « courlî » sonore et fluté.
HABITAT
Le Courlis cendré a été observé autour de la piste de l'aéroport de Gillot et à l'embouchure de la Rivière du mât
COMPORTEMENT
Migrateur au long cours depuis son aire de reproduction située, d’ouest en est, de l’Europe occidentale à la Mandchourie. Ses quartiers d’hiver s’étendent des côtes européennes aux côtes africaines jusqu’à celles de l’Océan Indien îles comprises, exceptées celles d’Australie. Lors de ses déplacements à pied sa démarche est mesurée. Oiseau assez farouche, il se redresse puis s’envole promptement dès qu'il est inquiété.
REPRODUCTION
Les premiers oiseaux sont de retour sur les sites de reproduction fin février-début mars. Les mâles marquent leur territoire lors de démonstrations aériennes et vocales amplifiées par le caractère colonial de l’espèce. La ponte des 4 œufs vert olive à brun olive tachés de brun et de gris intervient selon les localités entre fin-mars et début mai. La couvaison assurée majoritairement par la femelle débute à la ponte du dernier œuf. Celles-ci partent les premières en migration dès le mois de juin. Les sites de reproduction sont désertés par l’espèce en juillet et au plus tard début août.
REGIME ALIMENTAIRE
Le Courlis cendré a une alimentation très variée (insectes divers, crustacés, coquillages, mollusques et parfois oisillons et micro-mammifères) qui dépend des sites exploités.
STATUT
Visiteur exceptionnel à La Réunion, le manque de données dans notre île est peut être lié à sa ressemblance relative avec le Courlis corlieu avec lequel il peut être confondu lors d’une observation furtive. Son statut UICN « quasi menacé » au niveau international est encore plus défavorable sur le territoire métropolitain où il est classé « vulnérable » du fait des modifications des pratiques agricoles dans les prairies humides qui constituent ses territoires de reproduction de prédilection.
Ordre : Charadriiformes
Famille : Scolopacidés
BIOMÉTRIE
Taille : 50 - 60 cm
Poids : 600 - 1000 g
Envergure : 90-110 cm
Statut de conservation UICN
EX
EW
CR
EN
VU
NT
LC
 
NE
Distribution : niche dans le Sud-est de l'Europe et dans l'Oural